Comment recycler

le carton ?

Recycler le carton sur un chantier ou un site industriel.

· Bonnes pratiques

Le carton, cette fibre assemblée en multi-couches et qui fait partie intégrante de nos vies depuis 1850, est aujourd’hui indispensable. Tellement, que c’est plus de 9 millions de tonnes de cartons et papiers consommés chaque année en France. Ça en fait des cartons à recycler !

De l’emballage de pizza au carton brun en passant par la boîte à chaussure, tous les types de cartons se recyclent et, ce, de nombreuses fois. À condition de savoir effectuer un tri à la source efficace.

 

Le carton, c'est quoi ? 

Le carton est majoritairement composé de cellulose, une fibre extraite originalement du bois mais qui se récupère très bien sur des pappiers ou des cartons à recycler. 

Il existe deux grand types de cartons : 

- Les cartons plats ou cartons d'emballage (carton pizza, boîte à chaussures, gobelet en carton). 

- Les cartons bruns ou cartons ondulés (carton plus épais, servant aux activités logistiques par exemple). 

Simple, double ou triple cannelure, le carton reste un matériau renouvelable, recyclable et biodégradable. Il est donc important de recycler dans les bonnes filières pour la valoriser au mieux. 

 

 

Quels cartons dans quels contenants ? 

Le carton peut être déposé dans plusieurs types de contenants : benne, bac roulant, ou encore big bag, tout dépend du volume de déchet dont vous disposez. Dans un même contenant, il est tout à fait possible de déposer plusieurs types de cartons, et même le carton souillé par le gras alimentaire ou l'humidité. Attention à ne pas déposer un carton trop endommagé (souillé), il sera trop compliqué à valoriser correctement. 

Un petit conseil qui fait la différence : pensez à stocker le carton dans une benne fermée si cette dernière est en extérieur. Cela évitera tout déclassement lié à l'humidité en cas de rachat de la matière par la filière de recyclage. 😉

 

Comment on recycle les cartons ? 

Petit carton deviendra grand. 

Petit carton devienra un autre carton surtout ! Avant de devenir de nouveaux cartons, il subit plusieurs étapes de transformation : passant de l'état de déchet, à l'état de carton recyclé. 

Etape 1 : le tri 

Sur un chantier ou un site industriel, le carton est trié et déposé dans les bons contenants. 

Etape 2 : la collecte 

Une fois le contenant plein, celui-ci est collecté par une entreprise spécialisée qui l'acheminera au premier point de massification : un centre de regroupement et de traitement des déchets. 

Etape 3 : la mise en balle

Trié, collecté, le carton sera conditionné sous forme de balle et attendra la suite de son traitement. Mais pourquoi mettre en balle des déchets ? Cela permet tout simplement de réduire les volumens de stockag et d'optimiser le transport vers l'étape suivante. 

Etape 4 : le pulpage 

Arrivées à l'usine de valorisation, les balles de carton sont plongées dans un large volume deau. Elles sont ensuite bassees dans le but de briser les flifres de cellulose. 

Etape 5 : l'épuration 

Ici, la fibre est débarassée de ses impuretés, des éventuels résidus de plastique, métaux, colle ou même de peinture. 

Etape 6 : le désencrage 

Purifiée, la pâte est ensuite lavée pour retirer l'encre encore présente dans la fibre. Ce processus de désencrage est notamment utilisé pour le recyclage des journeaux et magazines, qui eux, contiennent un gros volument d'encre. 

Etape 7 : le séchage et le bobinage 

A ce stade, la matière est encore imbibée d'eau. Elle est alors séchée et compressées sous des cylindres d'acier pour former une fine couche de papier ou carton. Elle sera ensuite conditionnée en bobine et qui servira à la production de nouveaux cartons. 

 

La boucle est bouclée, n'est-ce pas ? 

Cette boucle n'est pas uniquement valable que pour les cartons. Elle l'est aussi  pour les déchets métaux, plastiques, de verre et de bois. Ces 5 déchets s'inscrivent dans l'obligation réglementaire du tri 5 flux. Tous les producteurs et détenteurs de ces types de déchets issus de leurs activités sont légalement tenus de valoriser ces matières. 

Petite différence pour les papiers : les entreprises de plus de 20 collaborateurs travaillant dans des bureaux doivent trier et recycler leurs papiers de bureau, et même en dehors de l'obligation "5 flux". 

Vous souhaitez en savoir plus : rendez-vous sur la librairie en ligne de l'Ademe

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK